Rachat de crédit, les points les plus importants à vérifier avant de souscrire

Le rachat de crédit, aussi appelé la restructuration de crédit, se présente comme la solution miracle pour votre situation budgétaire.

En effet, il consiste à regrouper plusieurs crédits en un seul prêt, et ce, avec une mensualité globale réduite. Par ce fait, de plus en plus de particuliers sont intéressés par le rachat de crédit. Cela dit, la souscription ne devrait pas se faire à l’aveugle.

Vous devez prendre en compte de quelques points importants avant de vous lancer.

La comparaison des proportions

Avant de souscrire à un rachat de crédit, il est indispensable de comparer les propositions. Cela pour une bonne négociation. Rendez vous sur cet outil de simulation de rachat de crédits par exemple.

On reconnait que cette tâche n’est pas facile et elle est d’ailleurs fastidieuse. De plus, elle demande une large connaissance sur tout le marché. Pour la comparaison des propositions du rachat de crédit, il est plus judicieux de faire appel aux prestations d’un courtier.

Ce professionnel intermédiaire en opération de restructuration de crédit connait toutes les facettes du marché. Avec son aide, vous pouvez acquérir les meilleures offres et conditionnements de financement du moment.

Le taux d’intérêt

Le taux d’intérêt est un élément important. En effet, avec la durée d’amortissement, il détermine le coût global de votre crédit.

En négociant, un taux d’intérêt à la baisse permet de réduire la facture de la somme que vous avez empruntée à l’établissement bancaire ou l’organisme financier.

Les frais de dossier

Les frais de dossiers sont souvent négligés, mais ils représentent également votre offre de rachat de crédit.

Ce sont les frais impactés par le prêteur pour l’instruction du dossier par ses analystes financiers. Les frais de dossiers peuvent être aussi négociés à la baisse.

Le remboursement anticipé

Le rachat de crédit peut faire objet d’un remboursement anticipé. Cependant, des frais reliés aux indemnités de ce remboursement ou IRA doivent être payés.

Il est donc nécessaire de négocier leur annulation en amont. Pour le régime immobilier, ces frais sont de 3 % et pour celui à la consommation, ils sont de 1 %.

Random Posts